Transport - Aéroport

Accueil de la ministre des Transports dans un contexte tumultueux

Suite à la décision d'abandon du transfert de l'aéroport à Notre-Dame des Landes, Elisabeth Borne, ministre des Transports, est venue s'entretenir avec Jean-Claude Lemasson, le maire, et son équipe samedi 27 janvier. Près d'un millier de manifestants l'attendaient également pour lui dire leur mécontentement.

Mis en ligne le

Objectif de la ministre : "Poursuivre le dialogue avec les collectivités territoriales concernées, construire avec elles les réponses aux besoins de mobilités et de desserte du Grand Ouest comme l'a souhaité le Premier ministre."


De leur côté, les élus aignanais lui ont rappelé :

  • La nécessité de protéger les riverains en revoyant le périmètre d'aide à l'insonorisation des habitations.
  • L'urgence de revoir le droit de délaissement des riverains les plus impactés par l'actuelle piste.
  • L'impératif de délocaliser les écoles - et plus largement les équipements sociaux éducatifs - ailleurs dans la commune pour protéger les enfants.

 

Tous lui ont ensuite redit leur volonté de :

  • "Lutter de toutes leurs forces contre le projet d'allongement de la piste".

Près d'un millier de manifestants

 

En parallèle de cette rencontre, une manifestation de protestation contre la décision du gouvernement se tenait sur le parvis de la mairie.

Organisée par le Comité citoyen engagé pour le transfert de l’aéroport (Coceta), elle a réuni près d'un millier de personnes qui ont sifflé et hué la ministre.

Symboliquement, certains ont jeté leur carte d'électeur, d'autres des pluies de bulletins de vote "Oui au transfert" en référence au bafouement du référendum de 2016.

Un cercueil a également été déposé pour symboliser "la mort de la démocratie".


Plus tôt dans la matinée, Elisabeth Borne s'est entretenue avec Philippe Grosvalet, président du Conseil départemental de Loire-Atlantique.

Puis avec Christelle Morançais, présidente du Conseil régional des Pays de la Loire.

Et enfin avec Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole.


Après avoir quitté Saint-Aignan de Grand Lieu, la ministre des Transports s'est rendue à l'aéroport de Nantes Atlantique pour une visite.

Elle a ensuite mis le cap sur Rennes pour poursuivre le dialogue, cette fois avec les élus bretons.