Vie intercommunale

Des mesures compensatoires exigées pour Saint-Aignan

Lundi 12 février 2018, la présidente de la Région a réuni une assemblée exceptionnelle, baptisée "parlement des territoires", suite à la décision d'abandon du transfert de l'aéroport. A cette occasion, des mesures compensatoires ont été redemandées pour Saint-Aignan de Grand Lieu.

Mis en ligne le

Objectif du parlement des territoires : organiser la réaction de l'ensemble des collectivités locales, des groupes politiques, des acteurs du monde économique et de l'enseignement supérieur ; afficher une unité, une volonté de rebondir collectivement.

Respect rapide et intégral des engagement pris


Le parlement des territoires a voté à la quasi unanimité (moins les voix des élus EELV de la Région) une résolution commune exigeant : "Le respect rapide et intégral des engagements pris par le Premier ministre le 17 janvier". A savoir :

  • Le réaménagement et le renforcement de la desserte de l'aéroport Nantes Atlantique,
  • Des mesures compensatoires pour Saint-Aignan de Grand Lieu ;
  • Un nouveau franchissement de la Loire ;
  • Une mise en réseau des aéroports régionaux ;
  • Une amélioration des liaisons par train...

Mesures compensatoires pour Saint-Aignan


Concernant les mesures compensatoires pour Saint-Aignan de Grand Lieu, Jean-Claude Lemasson, maire a indiqué à cette occasion : "N'avoir aucun contact avec les services de l'Etat malgré ses relances par courrier".

Contrat d'avenir


Christelle Morançais, la présidente, s'est engagée à être le porte-voix des collectivités locales auprès de l'Etat. "L'Etat a fait des promesses, il doit les tenir et détailler le calendrier et les engagements financiers précis. Je vais solliciter un rendez-vous avec Edouard Philippe dans les prochains jours et lui demander de signer un Contrat d'avenir pour les Pays de la Loire".