Alerte - Info

Fortes pluies attendues avec des risques de crues : prudence

Les communes du bassin versant de Grand Lieu, irriguées par la Boulogne, la Logne, l'Ognon et l'Issoire, ont été copieusement arrosées par de fortes pluies en fin de semaine dernière.

Mis en ligne le

 

La crue, qui en a résulté le vendredi 22 janvier dernier, a provoqué des inondations dans plusieurs bourgs ou hameaux du territoire autour du lac de Grand Lieu.

Le bassin Versant de Grand Lieu se caractérise pourtant par un relief peu accidenté. Pourtant les cours d'eau voient leur niveau monter et descendre très rapidement. Pourquoi ?

Les surfaces artificialisées ont beaucoup augmenté depuis 20 ans, ce qui a entraîné une forte imperméabilisation des sols, d'où un afflux important et brutal des eaux de pluie par le phénomène de ruissellement. L'évolution des pratiques agricoles, le comblement des mares et l'assèchement des terres humides, la suppression des haies et talus et la gestion hydraulique des fossés accélèrent la vitesse des écoulements.

De plus, les aménagements de toute sorte ont empiété sur les zones inondables réduisant l'expansion des crues. Les pluies abondantes et intenses, à caractère orageux liées au changement climatique, arrosent des terres déjà saturées par la pluviométrie importante de ces dernières semaines et vont directement gonfler les cours d'eau de faible profondeur.

Les terrains situés dans les parties les plus basses des ces vallées constituent de véritables cuvettes dans lesquelles l'eau s'accumule avant de repartir vers l'aval. Mais il faut à ce moment-là, que le lac et les marais de Grand Lieu et de La Loire puissent absorber cet afflux hydraulique. Si, la Loire, soumise à l'effet de la marée océanique, est à ce moment précis en hautes eaux, elle ne peut plus jouer son rôle d'évacuation. Le niveau d'eau s'élève inévitablement dans le bassin amont.

Des pluies abondantes sont prévues pour cette fin de semaine et risquent de provoquer des crues semblables à celles connues la semaine passée. Prudence.