Transport - Aéroport

Réaménagement de l'aéroport : consultation publique en vue

Vendredi 4 mai, trois mois et demi après l'abandon du transfert de l'aéroport à Notre-Dame des Landes, la ministre des Transports est venue à la rencontre des élus locaux. Elle a annoncé une consultation publique sur le projet de réaménagement de Nantes-Atlantique. En revanche, la prise en compte des communes riveraines est encore en attente.

Mis en ligne le

Autour de la table : les maires de communes riveraines de l'aéroport Nantes-Atlantique dont Jean-Claude Lemasson, des représentants de Nantes Métropole ainsi que la préfète, Nicole Klein, et Francis Rol-Tanguy, conseiller missionné par le gouvernement.


Principale annonce d'Élisabeth Borne, ministre des Transports : l'organisation d'une consultation publique pilotée par la Commission nationale du débat public (CNDP), à partir de la rentrée de septembre 2018 - après des réunions de travail avec les acteurs locaux - sur la question de l'agrandissement et du réaménagement de l'aéroport nantais. L'occasion de parler modèle économique, restructuration de l'aérogare et de la piste, révision des trajectoires, organisation des parkings, desserte en transports collectifs, accès routiers...


Seconde information : la ministre confirme l'élaboration d'un Plan de prévention du bruit dans l'environnement (PPBE) qui pourrait être adopté courant 2019. Pour rappel, un PPBE est nécessaire quand un aéroport franchit les 50 000 mouvements annuels selon le droit européen (la commune a déposé un recours en ce sens auprès du Conseil d’État, faute de réponse de l'État). Il permet de prévenir et de réduire les effets du bruit sur la population comme l'interdiction des vols de nuit ou des avions les plus bruyants.


Elle a aussi réaffirmé que le Plan d'exposition au bruit (PEB) serait révisé pour 2020 ce qui permettra d'éviter des constructions dans des secteurs trop exposés au bruit. Même chose pour le Plan de gêne sonore (PGS) qui devrait être adopté au premier trimestre 2019 donnant l'occasion de revoir les critères et montants d'attribution des subventions pour l'isolation phonique des logements. Jean-Claude Lemasson a de nouveau demandé une instruction rapide et un périmètre le plus large possible.

Prise en compte des communes riveraines en attente


Le maire a eu confirmation que des dispositions particulières étaient en préparation pour les communes riveraines, notamment vis-à-vis de Saint-Aignan de Grand Lieu tant sur le volet financier que sur le volet juridique (loi Littoral notamment).


Ces "compensations exemplaires" promises par l'État en janvier dernier et à propos desquelles Jean-Claude Lemasson doit s'entretenir prochainement avec le Premier ministre, devraient être annoncées par ce dernier lors d'un d'un déplacement à Nantes, en début d'été.