Transport - Aéroport

Transfert de l'aéroport : "Une décision catastrophique pour la commune"

Mercredi 17 janvier, à l'issue du Conseil des ministres, Edouard Philippe, le chef du gouvernement, a annoncé l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame des Landes. Une décision que fustige Jean-Claude Lemasson, le maire.

Mis en ligne le

 

Elus et habitants s'étaient donnés rendez-vous à la mairie de Saint-Aignan de Grand Lieu dans l'attente de cette annonce cruciale pour l'avenir de la commune.

Jean-Claude Lemasson, le maire, s'est immédiatement exprimé : "C'est un déni de démocratie, un non sens total. Je ne comprends pas que l'intérêt général n'ait pas primé. Ce n'est pas ça la 5e République !"

Condamnation du Grand Ouest

Cette décision condamne la commune et impacte aussi l'agglomération, le département et plus largement la région. "L'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame des Landes condamne le développement du Grand Ouest" souligne le maire.

"Nous allons nous battre"

Jean-Claude Lemasson se dit d'ores et déjà prêt à se battre. "Il n'y aura pas de seconde piste à l'aéroport Nantes-Atlantique et nous empêcherons toute extension par le Sud de l'actuelle piste sans quoi c'est la mort de notre commune. Nous allons nous appuyer sur tous les éléments juridiques en notre possession. Nous allons demander l'application stricte de la loi Littoral ; exiger l'élaboration d'un Plan de prévention du bruit dans l'environnement (PPBE), un recours en ce sens est d'ailleurs déposé demain (jeudi 18 janvier) devant le Conseil d'Etat pour mise en danger de la vie d'autrui."

Colère et tristesse

Les réactions des Aignanais présents oscillaient entre colère et tristesse.

"On a foulé au pied le référendum favorable à plus de 55% au transfert de l'aéroport. Je suis inquiet pour la démocratie en France" disait un habitant.

"C'est un scandale pour l'avenir de nos enfants qui devront subir encore plus de nuisances" ajoutait une habitante.

 

Drapeaux en berne

Premières mesures immédiates : la mise en berne des drapeaux de la mairie et le report à une date encore indéterminée de la cérémonie des voeux aux habitants initialement prévue ce vendredi 19 janvier. En attendant la suite...

Messages de soutien

Depuis mercredi 17 janvier, le maire reçoit de nombreux messages de soutien. Il remercie toutes celles et ceux qui lui adressent leurs encouragements et prendra prochainement le temps d'y répondre.

 

 

 

Ci-dessous : Elus et habitants entourent le maire lors de l'annonce du Premier ministre à la télévision.