Grands projets

À Saint-Aignan de Grand Lieu, le projet Rives de Grand Lieu prend de l'ampleur en 2019 avec la rénovation du presbytère et de son parc ; les premiers travaux de réhabilitation des Jahardières... La nouvelle Maison des jeunes se construit dans le parc de Grand Lieu ; les terrains sportifs extérieurs vont être réaménagés... Tour d'horizon des principaux chantiers.

Le site de Saint-Rachoux aux 4 saisons

Le site de Saint-Rachoux aux 4 saisons

Les rives de Grand Lieu : un atout à valoriser

Saint-Aignan de Grand Lieu se caractérise par la présence du lac de Grand Lieu sur son territoire comme l'en atteste d'ailleurs son nom. Pour mettre en valeur cet atout, un projet baptisé "Rives de Grand Lieu" a été voté en 2015 par les élus aignanais. Ce projet prend de l'ampleur en 2019.

Le projet « Rives de Grand Lieu » comprend quatre axes :

  • Préservation et valorisation du patrimoine bâti ;
  • Préservation et valorisation du patrimoine environnemental ;
  • Préservation et valorisationpatrimoine culturel (dit immatériel) ;
  • Travail en réseau avec les communes riveraines du lac.


Des actions municipales menées entre 2010 et 2014 préfiguraient déjà ce projet. Trois circuits pédestres dits "chemins Nature" avaient été créés au départ du site de Saint-Rachoux ; zones humides et cours d'eau avaient  été recensés ; la Boire de Malet avait été curée...

Depuis 2015, d'autres actions ont suivi. La commune a fait l'acquisition d'une parcelle de 5,5 hectares dans le secteur des Jahardières - à proximité immédiate du lac - afin de protéger ce site et la bâtisse qui s'y trouve. Elle s'est aussi appliquée à recueillir la mémoire collective des habitants sous forme d'albums photos et de vidéos dans un souci de préservation de l'histoire locale et de transmission aux générations futures (1).  Elle s'est également dotée d'une vue panoramique virtuelle à 360°pour valoriser son territoire (2). En parallèle, elle a entrepris d'aménager un cheminement en bois (dit platelage) sur le site de Saint-Rachoux pour mettre en avant cet espace naturel.

 Aujourd'hui, de nouvelles actions s'annoncent. L'une d'entre elles s'avère être particulièrement emblématique du projet « Rives de Grand Lieu ». Il s'agit de la réhabilitation du presbytère et de son parc qui constituera une nouvelle porte d'entrée sur le lac et sera dédié aux contes et légendes qui l'entourent.

Par ailleurs, une réflexion est engagée pour déterminer une vocation touristique (hébergement, séminaires…) au site des Jahardières toujours dans une démarche de valorisation du patrimoine communal.

Jean-Claude Lemasson, maire :

Le projet "Rives de Grand Lieu" vise à apporter une cohérence, un sens, une identité à Saint-Aignan de Grand Lieu ; également à refléter ce qu'elle est : une commune ouverte, constructive et respectueuse de l'environnement. Il s'agit d'ouvrir des fenêtres sur le lac, à divers endroits, pour le montrer sans le dégrader. Ce travail se mène à l'échelon communal mais aussi en concertation avec l'ensemble des communes riveraines, en misant sur les atouts de chacune. Aucune n'a le monopole du lac.

Vidéo en drone de Saint-Aignan de Grand Lieu

 

Vidéo en drone de Saint-Aignan de Grand Lieu

Le presbytère prépare sa métamorphose

 

Le presbytère présente un réel intérêt patrimonial tant pour son architecture que pour son parc. Aussi, l'ensemble du site va être réhabilité. Il constituera une nouvelle porte d'entrée sur le lac de Grand Lieu dédié aux contes et légendes qui l'entourent.


Situé au cœur du centre-bourg, s'étendant sur une parcelle de 3 000 m2, ornementé d'une douzaine de majestueux cèdres du Liban et de quelques tilleuls, le parc du presbytère est la pièce maîtresse du projet.Objectif : l'ouvrir, en faire un lieu de détente et de loisirs, un point de rencontre et de rassemblement pour les habitants, une halte pour les touristes à la convergence des cheminements piétonniers de la commune...

Jusque-là refermé sur lui-même, animé qu'à de rares occasions (fête de la musique, fête des écoles, spectacles en plein air l'été, vins d'honneur lors de mariages…), il fonctionnera comme un parc public (clos à certains horaires). Aussi, grilles et portail seront remplacés, le mur ancien en pierre restauré, la mare valorisée et sécurisée… Une aire de jeux pour enfants sur la thématique des contes et légendes et un théâtre de verdure pourraient aussi être aménagés.


Propriété communale, le bâtiment sera entièrement réhabilité dans le respect de son architecture néo-classique datant de la seconde partie du 19e siècle (corniches, encadrement des portes et fenêtres en tuffeau, décors sculptés, moulures… seront préservés).

Selon les orientations suggérées par le Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement de Loire-Atlantique (CAUE) dans le cadre d'une étude sur le centre-bourg, il pourrait comprendre au rez-de-chaussée un espace « café-contes » avec un coin café convivial, un espace d'animation dédié aux contes légendes du lac de Grand Lieu, un jardin d'hiver donnant le parc.

Le premier étage pourrait être aménagé pour accueillir des expositions, des ateliers. Le second étage pourrait disposer d'un belvédère qui offrirait un point de vue panoramique sur le site. Une extension discrète devrait être réalisée sur le pignon Ouest (c'est-à-dire à gauche de l'entrée principale) pour abriter l'escalier, l'ascenseur, les sanitaires, la chaufferie…

Des orientations qui vont être affinées dans les mois qui viennent. Côté calendrier, les travaux devraient démarrer l'automne prochain.

 

Radio Grand Lieu, la radio qui conte

L'association Radio Grand Lieu recherche des bénévoles pour participer à la création de la Radio Grand Lieu, la radio qui conte, le nouveau média local des rives du lac de Grand Lieu.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Développer le tourisme aux Jahardières

 

La commune a fait l'acquisition (via l'Agence foncière de Loire-Atlantique), en 2015 de plusieurs terrains aux « Jahardières ». Elle est ainsi propriétaire d'un site de 5,5 hectares qui comprend une maison de maître du 19e siècle dans un parc arboré (1).

Un emplacement stratégique, à proximité immédiate du lac de Grand Lieu (et du nouvel itinéraire de grande randonnée du Tour du lac) que la commune souhaitait protéger. Aujourd'hui, elle réfléchit à sa valorisation. L'idée serait d'en faire un lieu d'hébergement touristique et / ou de séminaires.

Un appel à projet s'apprête à être lancé, après qu'une étude de marché a été réalisée. En parallèle, de premiers travaux de réhabilitation sont programmés au premier trimestre 2019.

 

(1) Contrairement à ce qui a été écrit dans le Mag' d'hiver 2018/2019, la ferme ne fait pas partie des acquisitions de la commune. Elle reste une propriété privée située sur une parcelle voisine.

 

Saint-Rachoux conserve son platelage

En 2016, un platelage a été aménagé dans le prolongement de la fontaine Saint-Rachoux offrant une belle promenade sur pilotis au cœur d'un espace naturel privilégié à deux pas du lac. Seulement, la partie s'engageant vers le cours d'eau de la Boire de Malet a dû être démontée fin 2017. Une autorisation spéciale manquait au dossier et le ministre de la Transition écologique a refusé la demande de régularisation qui a suivi.

Toutefois, la préfecture a donné son accord fin 2018 pour re-déposer un nouveau dossier permettant le maintien de l'autre partie du platelage ; également pour qu'une plate-forme soit créée permettant un point de vue sur la Boire de Malet. Les demandes d'autorisation sont lancées. Réponse courant 2019.

Informations annexes au site